topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

17/01/2008

Affaire IB : revue de presse

4ed5f96ea44095f28700862382daa194.jpgLa presse ivoirienne, privée de sensations fortes depuis l'accord de Ouaga, a de nouveau du grain à moudre avec l'affaire IB et les barbouzes. Le Matin d'Abidjan croit savoir qui est le financier de IB à Abidjan et révèle le patronyme du fameux Jean-François, omniprésent sur les vidéos de "Benhalfonse".

"Assurément, il aurait été l'un des hommes forts que les Ivoiriens auraient découvert sous la présidence du sergent-chef Ibrahim Coulibaly au cas où le coup d'Etat de fin décembre dernier avait connu le destin heureux que lui prédisaient ses concepteurs. Ayant énormément investi dans cette énième opération de déstabilisation du régime Gbagbo, c'est certain que le "Major" lui aurait offert en retour, un poste juteux, concrétisant ainsi, le retour sur investissement promis. Il, c'est M. Silué Yacouba, cadre de la direction générale de la comptabilité parapublique. Il a été formellement identifié à partir de la bande vidéo saisie sur les hommes que IB vait pris le soin de positionner à Abidjan depuis la mi-décembre 2007 en prévision de son coup de force. Une bande où on le voit peaufiner le plan d'attaque d'Abidjan avec Jean-François Cazé, le mercenaire français recruté par Ibrahim Coulibaly (...) Notons que Silué Yacouba a été pendant plusieurs années, payeur à l'étranger, et précisément à l'ambassade de Côte d'Ivoire à Paris. Ensuite, il a exercé comme agent comptble à l'université de Bouaké, avant de poser ses valises à l'Institut national de formation des agents de la santé (Infas) d'Abidjan (...) Notons aussi que depuis que l'homme a eu écho de la saisie de l'arrestation du Français Jean-Paul Ney devant la RTI, il a disparu de la circulation. Les autorités policières sont à ses trousses. La perquisition menée, il y a quelques jours, à son domicile, a permis dit-on de saisir d'autres pièces aussi compromettantes."


Nord-Sud affirme que c'est l'affaire IB qui a causé le limogeage du ministre ghanéen de la Sécurité, Francis Poku.

"L'affaire est passée inaperçue en Côte d'Ivoire, et au Ghana on continue de s'interroger sur les 6e057fbfd63a421c406888e557b7a60d.jpgraisons d'une telle décision. La décision ? La voici : le président ghanéen John Agyekum Kufuor a limogé sans explication officielle, son miistre de la Sécurité, M. Francis Poku. Le limogeage annoncé à l télé nationale le samedi 12 janvier était effectf dès le jour même. (....) Selon une source autorisée, ce limogeage est une conséquence de l'affaire IB. On le sait, depuis sa tentative avortée de prendre le pouvoir par les armes à Abidjan, dans la nuit du 27 au 28 décembre dernier, le sergent-chef déserteur est introuvable. Il avait été localisé pour la dernière fois à la frontière ivoiro-ghanéenne, d'où il attendait le succès de son opération pour entrer triomphalement à Abidjan, en compagnie de son marabout. Nos sources affirment que le ministre de la sécurité limogé l'avait repéré et s'apprêtait à le capturer pour le remettre aux autorités ivoiriennes, qui ont ouvert une procédure judiciaire contre lui. Il avait dit-on communiqué à Abidjan et aux Forces nouvelles la position d'IB sans en référer à son chef, le président ghanéen. Ce dernier aurait piqué une colère et la suite, on la connaît. Malgré les nombreuses déclarations qui, toutes, cherchent à créer un écran de fumée, IB n'a pas encore quitté le Ghana. Ses déplacements sont millimétrés. L'on pense qu'il bénéficie d'une protection passive du sommet de l'Etat ghanéen."


L'Intelligent d'Abidjan ironise, sous la plume d'un chroniqueur caché sous le pseudonyme Boiac :

"Logique, alors que la grève des scénaristes des feuilletons de série fait rage aux US, que sorte sur le web, le plus mauvais film de l'année ! Cela en serait risble, et même ferait le tour du monde si la gravité de ce qui est montré n'entraînait pas autant de remous u plus au niveau d'un Etat... Déjà le titre ! Plutôt que "Noël à Abidjan", voir les vidéos qui circulent sur le web, nous donne envie de dire "le Père Noël est une ordure" quand une liste des personnes à abattre est filmée sans retenue et commentée sans cynisme ! Ensuite, les acteurs ! Entre le soi-disant barbouze qui grande première dans le métier, n'hésite pas à se montrer mais aussi à regarder de temps en temps vers la caméra, et le héros qui gesticule en contre champ permanent au risque de voir l'intégralité des spectateurs sortir avec un torticolis de la salle de projection...!"


Pendant que les commentateurs commentent, Jean-Paul Ney et un de ses compatriotes viennent d'être transférés à la MACA.

PS : La série "Noël à Abidjan" de Benhalfonse est passée de YouTube à la Sorbonne. Du "marketing politique viral" incroyable ! Première étape, balancer le "produit" sur le Net, lieu d'agitation sociale fréquenté par la partie la plus jeune et la plus informée de la population. Deuxième étape, raconter les vidéos dans la presse, lue par la frange la plus politisée de la population. Se contenter du net n'aurait pas suffi, étant donné que les plus de 35 ans sont très peu technophiles. Troisième étape, diffuser "Noël à Abidjan" à la Sorbonne, véritable centre d'éparpillement des vidéos piquantes indiffusables à la télé.

Commentaires

Cette saga de début d'année, "Bordel à Abidjan" avec Jean-Paul Ney dans le rôle principal est un vrai régal.

Écrit par : Connards Sans Frontières | 17/01/2008

Salut Théophile,
De quelle Sorbonne parles-tu? Difficile de suivre pour les personnes vivant à l'extérieur (trop de trop dans ce pays: lol), alors s'agit-il de celle du plateau? Sur écran géant? Suis curieuse, plus de détails seraient les bienvenus...

Au fait, remarq à propos de l'article de l'Inter que tu mentionnes, le style trahie quelque peu son auteur anonyme, tant d'ironie dégoulinante dans le propos (petit passage par la grève de scénaristes US) fait si peu ivoirien, que son auteur frçs dvrait penser à mieux s'imprégner des couleurs et styl locaux histoire de passer vraiment inaperçu la prochaine fois...

D'ailleurs pas mal de propos ironiq dpuis l'arrestation de Ney dans les commentaires lus ici aussi...:-))

Écrit par : Manolli | 18/01/2008

Oui, Manolli, c'est la Sorbonne du Plateau, espace de débats de toutes sortes et de marchandages aussi. Ce sont des VCD qui sont écoulés.
Sinon, j'ai ma petite idée sur l'auteur(e) du petit papier ironique de L'Intelligent...

Écrit par : Théo | 18/01/2008

Ha là je comprends mieux, merci ! lol

Écrit par : Manolli | 18/01/2008

Décidemment, ça rigole sur les forums FR

http://xs223.xs.to/xs223/08035/jean-paul_ney_rantanplan274.jpg

Écrit par : Connards Sans Frontières | 18/01/2008

Les commentaires sont fermés.