topblog Ivoire blogs Envoyer ce blog à un ami

10/01/2008

Black-out sur l'Afrique... noire !

Au moment où on discute avec passion sur ce blog des tenants et des aboutissants de l'affaire Jean-Paul Ney, de 8306c3286e16c77c49b6039384b4bfd6.jpgson traitement plus que limité dans la presse parisienne et des silences du Quai d'Orsay, il m'a semblé vital d'acheter la dernière édition des "Dossiers du Canard Enchaîné" consacré aux "nouveux censeurs" en France. D'autant plus qu'on y retrouve un article sur le traitement de l'information en Afrique par la presse française, intitulé "Black-out sur les sujets qui fâchent".
Et le cas d'école qui illustre dès l'attaque du papier le fonctionnement "exotique" de l'information en et sur l'Afrique, ce sont les événements de novembre 2004... en Côte d'Ivoire ! Extraits.

"Oh, le beau cas clinique de paralysie du sens critique ! Le virus est venu de Côte d'Ivoire et a frappé nos médias pendant trois bonnes semaines. Fin 2004, l'armée française, sous mandat de l'ONU, se retrouve prise dans la guerre Nord-Sud. Plusieurs fois, tantôt en légitime défense, tantôt non, elle ouvre le feu, tuant plusieurs dizaines de civils. Le plus gros de la presse va vivre cette crise sous perfusion militaire et sous anesthésie.
L'affaire commence le 6 novembre, quand un avion des forces du président Gbagbo, occupé à reconquérir le Nord rebelle, largue une bombe, à Bouaké, sur un camp français du dispositif "Licorne". Neuf morts. Aussitôt, le ministère de la Défense prend en main l'information. Après des émeutes contre la communauté française, puis la réplique des militaires, le bilan est, selon Abidjan, de 63 morts et 2000 blessés. Paris dément avec force. Pas une radio, pas une télé n'ose mettre en balance la parole des Français et celle des Africains. Sur place, les journalistes sont d'ailleurs totalement "militarisés". (...)
Il faudra attendre le 30 novembre pour que se fissure le consensus patriotique. Canal Plus diffuse le film tourné par une des équipes le 6 novembre. On y voit des hélicos canardant des manifestants sur un pont. Puis la manif du 9 novembre, devant l'hôtel Ivoire. Des blessés par balle et un mort ivoiriens sont bien visibles. La veille de la diffusion du reportage, Alliot-Marie finit par admettre "une vingtaine de morts".
Jusqu'au bout, la Défense - qui a obtenu de visionner le film ! - tentera de le stopper. Pour contrer l'éventuelle censure, Paul Moreira (qui dirige l'émission) a organisé des fuites. "Un des journalistes qui est passé chercher une cassette me rappelle, raconte-t-il. Le sujet a été bloqué par sa direction." Mis au parfum, "Le Canard" décrit les images le 24 novembre. Le ministère obtiendra quand même la suspension... de toutes les rediffusions prévues sur Canal. (...)
La chape de plomb kaki règne même sur le lourd passé franco-africain. "Où sont les enquêtes, les émissions historiques, les rétrospectives sur la répression française et ses dizaines de milliers de morts à Madagascar (1947), au Cameroun (1961), au Sénégal (1963) ?", s'interroge (l'universitaire Albert) Bourgi."


c29c6b5e2ce85783f05018e9ac129844.gifLa problématique est clairement posée. Ceci dit, faute d'enquête, "Le Canard" endosse, même si c'est de façon minimale, la version officielle sur les événements de novembre 2004. Quand on sait que Michèle Alliot-Marie a menti de manière répétée à cette période, l'attitude la plus prudente est de remettre absolument tout en question.

Qu'est-ce qui prouve que l'armée française a ouvert le feu "en légitime défense" par moments ?

Qu'est-ce qui prouve que les neuf militaires français sont morts comme leur gouvernement l'a dit, puisque les autorités françaises ont empêché toute autopsie, en dépit du bon sens et de la loi, allant même jusqu'à intervertir deux corps dans leur hâte à fermer hermétiquement les cercueils pour empêcher les parents de voir les dépouilles de leurs enfants ?

Pourquoi les éclats des roquettes qui se seraient abattues, recueillies par l'armée française, n'ont jamais été expertisées ?

Où sont passsés les boîtes noires et les relevés GPS des hélicoptères incrimnés, détruits au sol par l'armée française qui a contrôlé plusieurs jours l'aéroport de Yamoussoukro ?

Pourquoi la juge Brigitte Raynaud a été sabotée de manière permanente par la hiérarchie militaire alors qu'elle tentait de comprendre comment étaient décédés les neuf morts de Bouaké ?

Pourquoi la France officielle a organisé la fuite des mercenaires biélorusses censés avoir bombardé le camp de Bouaké, alors que les autorités togolaises les avaient arrêtés ?

Personne en France ne s'interroge sur cette curiosité. Personne n'ose imaginer que la version "officielle" de novembre 2004 peut n'être qu'une mise en scène. Personne ne demande les autopsies des corps des victimes, la déclassification complète du dossier novembre 2004.

Pendant ce temps, la méfiance, voire la paranoïa, augmente en Afrique. Mais il est normal d'être parano quand une conspiration du silence vous empêche de reconstituer votre Histoire.

Commentaires

C'est peut-être que tout le monde s'en fout ???

Écrit par : yoyo | 10/01/2008

Toutes ces interrogations ont un mérite et je poursuis :

pourquoi Laurent Gbagbo après que la licorne ait massacré les patriotes à l'ivoire n'a pas demandé son départ ?

Pire pourquoi récemment il a tenu a féliciter l'armée française pour son rôle dans la crise ivoirienne ?

Eppix

Écrit par : Compte la pensée Unique | 10/01/2008

Pour le moment c'est la realpolitique qui prevaut.
ce qui est encourageant dans le monde occidental c'est que tot ou tard la vérité est exposée, il suffit juste de patienter.

Écrit par : marianne | 10/01/2008

Tout a fait , sous nos tropiques, c'est pire. Un "patriote" passé à tabac dans le périmètre présidentiel par des hommes armés de la présidence. je ne sais pas si toi même tu as déjà fait un billet dessus, mais toi même tu as vu le black out a plusieurs niveaux qui s'est imposé. On se demanderait si pour les citoyens lambda, il n'y a pas eu pire, si les thèses concernant le passage de Kieffer à la présidence ne sont pas avérées???

Écrit par : panorama | 10/01/2008

M. Kouamouo a une plume très sélective! journalisme alimentaire oblige. Les tares du régime des refondateurs sont des qualités ...

M. Kouamouo, un peu de courage, vous y arriverez peut être un jour car l'amnésie et la mémoire sélective se traitent de nos jours.

Les assassins et les bourreaux d'hier sont les amis d'aujourd'hui.... Voilà le prix de la lutte patriotique et du sang versé

Bonne année 2008

Eppix

Écrit par : Contre la pensée unique | 10/01/2008

Contre la pensée unique

je vois que vous n'apporter pas des faits mais des ON DIT. Théo envoie des documents des enquetes, des faits et pas tu aurais du faire ceci du aurait du faire cela.

OU EST TON BLOG AVEC DES EXPLICATIONS QUI POuSSENT A LA REFLEXION OU AU DEBAT.

Il faut critiquer avec des arguments et malheuresement je ne vois pas, comme a chaque fois, des arguments contradictoire.
D'ailleurs je ne vois pas ce que ce commentaire viens faire sur cet article

Les memes que utilisé ont été utilisé par Tiken Dja,il est allé en exile, il est revenu et la personne qu'il accusait des mêmes mots est toujours en place.

Si vous n'avez rien de plus beau que la verité ou le silence merci de....

Écrit par : metu | 10/01/2008

Metu, moi particulièrement, je suis loin d'être l'ennemi de Kouamouo tant il apporte beaucoup aux débats en CI, tant il participe à une vision plus poussée des réalités africaines. Ceci dit , Kouamouo n'est pas PARFAIT comme lui meme le dit pour les autres. Autant les présidents africains , au-delà, de leurs bonnes actions , ne sont pas parfaits, autant les journalistes ne sont pas parfaits, et dans tous les corps de métiers. Critiquer Kouamouo, pour qu'il se rappelle de ce qu'il aurait oublié , je pense que c'est aussi participer à améliorer le travail de KOUAMOUO. Pour moi, Koualouo sort du lot. Nous ne venons pas sur ce blog pour l'encenser . C'est bien dit : Ecrire un commentaire. Kouamouo est bon et meme très bon mais ...ne faisons pas de kouamouo un mythe tels nos présidents africains.

Écrit par : panorama | 11/01/2008

la bastonnade de DJUE est un fait réel et non virtuel. N'est ce pas Metu ?

Écrit par : Ivory | 11/01/2008

Tant que Kouamouo écrira et commentera l'actualité politique ivoirienne et africaine, nous nous sentirons obligé de donner "our point of view", n'en déplaise aux disciples de la pensée unique et du suivisme moutonnier.

Internet est un espace de libre échange et lutte contre la pensée unique.

Depuis l'accord de Ouaga et la volte face du boulanger, qui a sans doute oublié les larmes et le sang versé des vraies victimes, les vrais patriotes, pour sauver la CI et son fauteuil, et qui marche à contre courant de tout bon sens politique, M. kouamouo s'est trouvé d'autres centres d'intérêt, allant même jusqu'à pratiquer la censure sur son blog.

Nous lui rappelons juste que le devoir du journalisme, le vrai, c'est de critiquer en toute occasion favorable ou non !

Stop la distraction ! et NON au journalisme alimentaire.

Eppix

Écrit par : Contre la pensée unique | 11/01/2008

Commentons le papier du jour au lieu de toujours faire diversion comme Eppix que j'ai découvert à cause de "l'affaire Konin".

Les questions qui sont soulevées à la fin de l'article me taraudent l'esprit depuis belle lurette.

Écrit par : Thabo | 11/01/2008

Je ne vois pas en quoi mon intervention serait déconnectée de l'article de votre idole préférée.

Mais pour faire plus simple, je ne comprends pas que vous critiquiez la France , à raison d'ailleurs, pour son rôle dans les tueries de Novembre 2004, et que dans tous l'article, on occulte LG pour qui le sang des patriotes a coulé, et qui est venu raconter des inepties à la télé en remerciant licorne pour son soutien durant cette guerre et en déclarant publiquement que lui, même au fort de la guerre, n'a jamais demandé le départ de Licorne.

Il y est allé même en faisant des doléances pour que la licorne nous aide à former nos jeunes dans le cadre du service civique ......

Les Fanci qui ont combattu pour la république ne peuvent t'ils pas le faire ?

Quid de nos morts ? mais comme on dit les morts ne sont pas morts !

Ceux qui ont égorgé des gendarmes, serviteurs de la république roulent carossent à Abidjan, vivent au dépend du contribuable ivoirien ?

Quid des contrats réconduits CIE, SODECI, BOLLORE au port ETC...

Quid des relations avec le BF qui était la base arriere de la rebellion ?

Si c'est cela votre modèle , si c'est cela la réalpolitik, si c'est cela votre idéal, vraiment l'Afrique est très mal parti. Je ne parle même pas des détournements et de la morale qui n'existe plus.

Cette paix de Ouaga est construite sur du vent, et quand M kouamouo nous sort son jeu favori de moralisateur ou de l'Afrique digne, je me demande pourquoi il tait ce qui se passe sous nos yeux ...

Vous avez dit journalisme alimentaire ?

Eppix

Écrit par : Contre la pensée unique | 11/01/2008

Je pense qu'effectivement Kouamouo n'est pas parfait et personne ne l'est. Ca c'est un fait.

Ce sur quoi je veux mettre le point c'est qu'on doit provoquer le débat en apportant des arguments et des éléments de réflexion sur notre avenir direct et celui de nos enfants.

O sait que tout le monde n'est as parfait et Kouamouo a ces idées et ces preferences.

Aujourd'hui on sait ce que vaut le politique en Afrique. En cote d'ivoire on a un president qui fait de la politique, c'est peut etre ca qui change chez. On n'est pas habitué a ce que des politiques agissent comme des politiques.

Jusqu'a maintenant les hommes et femmes qui se trouvaient au pouvoir soit mis la par les occidentaux soit par l'armée nous parlaient comme des imbeciles "un ivoriens un arbre" disait Bedié a une epoque. Quand on sait qu'1 ivoirien n'a pas 3 repas par jour on voit la foutaise.

Il faut qu'on est une approche différente sur la politique parce qu'aujourd'hui y a moyen de débattre et de faire connaitre ses idées.

a suivre...

Écrit par : metu | 12/01/2008

.... je suis en train de preparer un outil qui va nous permettre d'aller plus loin que les blog et nous permettre d'appoorter plus que nos discussion qui reste entre villageois, blogueur je veux dire... :-)


juste revenir sur ce que disait "Contre la pensée unique"

il ya quelque années les société que vous citez n'avaient aucun scrupules a prendre les milliards de bénéfices qu'ils généraient pour les envoyer en europe, en france dans notre cas...

Aujourd'hui non seulement on peut exiger de voir les contrats qui ont ete signé mais on sait que ces sociétés ont l'obligation d'investir sur le pays un minimum qui certes devra être augmenter mais c'est la cote d'ivoire qui gagne...elles ne font plus la pluie et le beau temps et sont soumis a des contrôles de l'etat qiu bien sur est actionnaire dans ces sociétés il faut aussi le savoir privée dans leur pays respectif....

juste ca permet de dire qu'a la tete de l'etat malgré des erreurs parce que le president est un homme et donc pas parfait, on peu etre fier de defendre sans honte ce homme.

on voit bien que c'est un probleme politique...

Écrit par : metu | 12/01/2008

Je pense qu'effectivement Kouamouo n'est pas parfait et personne ne l'est. Ca c'est un fait.

Ce sur quoi je veux mettre le point c'est qu'on doit provoquer le débat en apportant des arguments et des éléments de réflexion sur notre avenir direct et celui de nos enfants.

On sait que tout le monde n'est as parfait et Kouamouo a ces idées et ces preferences.

Aujourd'hui on sait ce que vaut le politique en Afrique. En cote d'ivoire on a un president qui fait de la politique, c'est peut etre ca qui change chez. On n'est pas habitué a ce que des politiques agissent comme des politiques.

Jusqu'a maintenant les hommes et femmes qui se trouvaient au pouvoir soit mis la par les occidentaux soit par l'armée nous parlaient comme des imbeciles "un ivoriens un arbre" disait Bedié a une epoque. Quand on sait qu'1 ivoirien n'a pas 3 repas par jour on voit la foutaise.

Il faut qu'on est une approche différente sur la politique parce qu'aujourd'hui y a moyen de débattre et de faire connaitre ses idées.

a suivre...

Écrit par : metu | 12/01/2008

Je pense qu'effectivement Kouamouo n'est pas parfait et personne ne l'est. Ca c'est un fait.

Ce sur quoi je veux mettre le point c'est qu'on doit provoquer le débat en apportant des arguments et des éléments de réflexion sur notre avenir direct et celui de nos enfants.

On sait que tout le monde n'est as parfait et Kouamouo a ces idées et ces preferences.

Aujourd'hui on sait ce que vaut le politique en Afrique. En cote d'ivoire on a un president qui fait de la politique, c'est peut etre ca qui change chez. On n'est pas habitué a ce que des politiques agissent comme des politiques.

Jusqu'a maintenant les hommes et femmes qui se trouvaient au pouvoir soit mis la par les occidentaux soit par l'armée nous parlaient comme des imbeciles "un ivoriens un arbre" disait Bedié a une epoque. Quand on sait qu'1 ivoirien n'a pas 3 repas par jour on voit la foutaise.

Il faut qu'on est une approche différente sur la politique parce qu'aujourd'hui y a moyen de débattre et de faire connaitre ses idées.

a suivre...

Écrit par : metu | 12/01/2008

Je pense qu'effectivement Kouamouo n'est pas parfait et personne ne l'est. Ca c'est un fait.

Ce sur quoi je veux mettre le point c'est qu'on doit provoquer le débat en apportant des arguments et des éléments de réflexion sur notre avenir direct et celui de nos enfants.

On sait que tout le monde n'est as parfait et Kouamouo a ces idées et ces preferences.

Aujourd'hui on sait ce que vaut le politique en Afrique. En cote d'ivoire on a un president qui fait de la politique, c'est peut etre ca qui change chez. On n'est pas habitué a ce que des politiques agissent comme des politiques.

Jusqu'a maintenant les hommes et femmes qui se trouvaient au pouvoir soit mis la par les occidentaux soit par l'armée nous parlaient comme des imbeciles "un ivoriens un arbre" disait Bedié a une epoque. Quand on sait qu'1 ivoirien n'a pas 3 repas par jour on voit la foutaise.

Il faut qu'on est une approche différente sur la politique parce qu'aujourd'hui y a moyen de débattre et de faire connaitre ses idées.

a suivre...

Écrit par : metu | 12/01/2008

Le Système Judiciaire Malgache

Je ne sais, par quoi commencer ,tellement il y aurait à dire sur l'ensemble de ce rouage, quelques peu envenimer par la soif de l'argent facile et paralysé de l'interieur par une mentalité corrompu généraliser.

Autant dire ,que l'exploit un jour de voir ce pays fonctionner normalement est impossible, tant ce manque d'ethique est propre à la population malgache, qu'il est éduqué implicitement aux enfants, etant le mode de vie GASY. il est de plus soutenus par tous, ca fait presque partie de la culture (pour eux faut pas les embetes, c'est comme ca que ca fonction). Il suffit donc d'avoir de l'argent et des connaissances dans le milieu soit de la police, de la magistrature, d'un ministre ou d'un député même, ce qui est souvent le cas pour beaucoup de gens, malgré ce qu'on pourrait croire. Cela fonctionne comme un espèce de reseau de connaissance, où tout le monde fais partie de cette grande toile et de se fonctionnement baser sur la corruption, le systeme D, la demerde, l'arnaque, le petit coup pour obtenir des VOLA (argent en malgache).

Effectivement, il y a bien dans ce pays, une police Nationale, une gendarmerie (vestige du passage des Français), une magistrature....enfin tout ce qui ressemble à une structure solide d'un pays civilisé et democratisé respectant les droits de l'homme.Et pourtant détromper vous, tout ceci n'est qu'une façade de theatre, car tout ces personnes travaillant dans tous ces corps de métier du droit, ne sont que des acteurs. Je veux dire par là, qu'ils ne sont qu'à leur poste, seulement pour le prestige, l'apparence sociale (trés important pour eux), et les avantages qui sont souvent immoraux ,peuvent leur rapporter.Tout ceci sans les responsabilités, les actions, le travail qu'ils devraient faire et ce pourquoi il sont finalement payés. Ainsi les commissariats, les tribunaux, les prisons ne sont que de simple décor, dans lequel tout peut ce passer, sauf bien sur la Justice.

Commençons, si vous le voulez bien par le debut et découpons ensemble l'esprit même de ce peuple, à travers des exemples, que j'ai vecu moi-même ou que l'on m'a rapporté, des usses et coutumes de ces hommes et femmes d'état Mlagache.

Tout d'abord, parlons de la police ! Je les appele les gagnes petits de la justice. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'ils peuvent égarer, modifier, effacer,ou encore mieux supprimer purement et simplement votre dossier, pour ainsi stopper net votre progression dans ce système judiciaire. C'est d'un trés grand avantage pour votre histoire et votre bourse, et pourtant c'est eux qui sont les moins gourmand, alors qu'ils vous evite souvent bien des tracas et des complications. Car à Madagascar la justice est appliquée et interpreté de facon trés subjective par les fonctionnaires d'etat et utilisé comme une menace ou souvent un moyen de racket.(c'est seulement eux, qui ont le droit d'etre des délinquants, des voyous, des escros...pas les citoyens, et encore moins les vazahas )

A suivre...

Écrit par : montecristo | 03/02/2008

Les commentaires sont fermés.